Essaie Encore (Les Petites Bourrettes) Agrandir l'image

Essaie Encore (Les Petites Bourrettes)

BLPB115

Nouveau produit

Ils viennent de la chanson de rue et savent tout faire avec leur bric à brac acoustique.

Plus de détails

10 Produits

12,00 € TTC

En savoir plus

Au départ, c'est quatre potes de lycée et de fac et puis un batteur, qui gratouillent de temps en temps et qui se disent que ça serait quand même vachement bien de faire des concerts.
Alors, y'avait rien de mieux à faire que d'écrire des chansons et de trouver un coin tranquille pour les jouer. La rue, c'était bien la rue, au début des années 2000 pour jouer des chansons. Le plus près, c'est Montmartre, alors Les Petites Bourrettes squattent la Place des Abbesses et font copain-copain avec tout le petit monde du 18e. C'est le début de l'Euro, les gens ne savent plus compter. Les petites Bourrettes rentrent chez eux les poches pleines et avec de quoi louer un studio pour enregistrer les chansons. Le groupe enregistre son premier album en avril 2002 en formule acoustique, basse poubelle, quelques cuivres, un harmonica et deux chanteurs. L'identité est posée. Le groupe démarche avec ce premier album éponyme et met le pied sur le Bateau El Alamein (Paris), qui deviendra leur deuxième maison, où jouent aussi les Fatals Picards, les Blérots de R.A.V.E.L. , Oldelaf et M. D.

 

Comme des rois (2004) :
Les Petites Bourrettes écrivent des tonnes de chansons, alors très rapidement un nouvel album est sur les rails. « Comme des Rois... » sort en 2004 et Les Petites Bourrettes se font un nom. La chanson « On Rigolera » devient un hymne. En même temps, Les Petites Bourrettes entrent dans le Label Adone créé par Ivan des Fatals Picards et géré par Aurélie Thuot. Les dates commencent à tomber et le groupe se professionnalise.

Bam Bam (2006) :
En 2006, sort « Bam Bam », le troisième album, avec lequel Les Petites Bourrettes sont sélectionnés pour participer au Chantier des Francos de La Rochelle. En juillet de la même année, ils jouent sur la scène de l'Horloge et font assoir les 2500 personnes présentes pour finir le concert en acoustique au milieu de la foule. Le groupe s'impose dans la nouvelle scène française.

Bagarre générale (2007) :
Dans la foulée, le groupe sort un live, «Bagarre générale », enregistré à Paris à la Scène Bastille (deux soirs complets). Les Petites Bourrettes écument les scènes dans toute la France.

LPB club (2009):
Fin 2008, le groupe est sélectionné par Station Music, un télé-crochet des musiciens du Métro diffusé sur W9 et gagne la compétition. Forts de cet élan, ils sortent un nouvel album : « LPB Club ». Les Petites Bourrettes se permettent tout, les morceaux font une virée du côté du rock et de la pop. La tournée qui s'ensuit amènera Les Petites Bourrettes à jouer en Europe (Autriche, Hongrie, Belgique, etc.).

Peinture fraîche (2011):
Le groupe en 2010 se met à l'écriture d'un nouvel album « Peinture Fraîche » qui renoue avec les chansons à histoire et l'humour.

En 2012, Les Petites Bourrettes fêtent leurs dix ans de scène. Par ailleurs, certains membres du groupe commencent à travailler sur d'autres projets. Steban et Rémy travaillent sur un side-project, le groupe Je Vous Déteste, Ale tourne de plus en plus avec Oldelaf et Yohan écrit des sketches pour la télévision. En 2013, Ale et Yohan décident d'arrêter l'aventure Les Petites Bourrettes. Les autres se posent la question ... faut-il continuer? Cinq minutes plus tard, la décision est prise, on continue. Dans la foulée, le groupe quitte le Label Adone.

Essaie encore (2016)
François et Philippe en 2014 et Robin en 2015 rejoignent l'aventure. Le groupe se lance dans l'écriture d'un nouvel album tout en continuant à jouer sur scène. L'album « Essaie Encore » est comme d'habitude avec Les Petites Bourrettes le fruit d'un travail collectif. Le principe de base a toujours été le même : il faut que les chansons fonctionnent avec évidence en guitare-voix.

L'inspiration se trouve au fond d'un verre (Comme la Ville est Belle), au fond du trou ou au contraire dans la joie et la simplicité de moments vécus ou fantasmés (Comment tu fais pour rire tout le temps ?, La fille qui fait la gueule, Tiens-moi la main). L'actualité peut être au cœur d'une chanson sans pour autant en faire des chevaux de bataille (Au Paradis, Dans mon pays). Les filles, l'amour, la rupture restent des sujets incontournables (Voyager, Y'a toi, Je t'aime tu m'aimes, J'ai pas compris). Le regard porté est mélancolique (Ça me suffit) mais c'est le bonheur qui doit l'emporter à la fin (On Veut Pas, Y'a rien de mieux). L'histoire même du groupe est l'occasion de revenir en chanson sur le lien particulier entretenu avec le public (Ces Moments à la Con). Pour la musique, Les Petites Bourrettes confient la réalisation de l'album à Alexis Campet, compagnon de route et musicien talentueux. Structure des chansons et arrangements principaux sont travaillés en groupe, en répétition et en studio. Le reste est posé par Alexis et donne une cohérence à l'ensemble malgré les couleurs variées de chaque titre : de la balade rock (Tiens-moi la main) à la valse (Y'a toi) en passant par du post-punk (Comme la ville est belle, Je t'aime tu m'aimes) ou de la pop (Voyager).

Le groupe profite des arrivées de François et Philippe (guitaristes et chanteurs) pour travailler des chœurs de haut-vol. Artistiquement, Les Petites Bourrettes se sont toujours sentis libres d'emprunter toutes les routes. « Comme des Rois » était acoustique, « LPB Club » pop-rock et « Essaie Encore » est à la croisée des chemins. La constance est à chercher davantage dans les textes prônant humanité et tolérance, toujours sous les traits d'un humour décalé.

Nouvel album - Essaie Encore - Août 2016

Rémy Papin : basse, poubelle, saxophone,
Stéphane Gaugain : chant, accordéon, harmonica.
François N'Guyen : guitare, chant (Yohan Zaoui 2001-2012)
Philippe Miro : guitares, basse (Alexandre Zapata 2001-2012)
Robin Bétélu : batterie Mikael DeMatos (2001-2005)- Manu Garcia 
(2005-2008) et Nicolas Lepin (2008-2015)

30 autres produits dans la même catégorie :